Moldavie: la présidentielle annulée faute de candidat(s)!

Romania Libera/courrierdesbalkans

Moldavie: la présidentielle annulée faute de candidat(s)!

Traduit par Julia Beurq
Publié dans la presse : 15 novembre 2011
Mise en ligne : mardi 15 novembre 2011
L’élection présidentielle moldave prévue pour le 18 novembre a dû être annulée : aucun candidat remplissant les conditions requises ne s’est présenté. Cette première dans la jeune histoire de la Moldavie s’explique par l’absence de majorité au Parlement. Une situation qui paralyse le pays depuis plus de deux ans et demi et qui devrait conduire à aux 3e législative anticipées depuis 2009.

Par Mirel Popescu

JPEG - 24.7 ko
Marian Lupu, actuel Président par intérim

L’élection présidentielle qui devaient avoir lieu le 18 novembre a échoué avant même d’avoir eu lieu. En effet, la date limite de dépôt des candidatures a expiré cette nuit et aucun candidat n’a déposé les documents nécessaires à son enregistrement.


Écoutez notre interview sur Balkanophonie :

La République de Moldavie, un État en quête de nation

Découvrez sur la boutique en ligne :
Un Etat en quête de nation : la République de Moldavie

Un livre de Nicolas Trifon et Matei Cazacu
Éditions Non Lieu, septembre 2010, 448 pages, 25 euros


Tudor Deliu, le chef de la commission spéciale pour l’élection présidentielle a expliqué que quelques dossiers ont été déposés, mais qu’il leur manquait le principal : un document confirmant le soutien d’au moins 15 députés.

En effet, les négociations entre l’Alliance pour l’intégration européenne (AIE) et le groupe de dissidents communistes dirigé par Igor Dodon ont échoué lundi soir. L’AIE insistait pour la candidature de Marian Lupu, Président par intérim, tandis que le groupe de Dodon proposait Zinaida Greceanîi, l’ancien Premier ministre.

C’est un cas unique dans l’histoire de la Moldavie et la législation en vigueur ne prévoit rien dans ce genre de situation. Tudor Deliu considère que dans ces circonstances, le scrutin sera déclaré nul et une nouvelle élection se tiendra dans les 30 jours à venir. Le Parlement doit prendre une décision avant la fin de la semaine.

Cette situation sans précédent représente un pas de plus vers de nouvelles législatives anticipées en Moldavie. Si le Parlement ne réussit pas à choisir un Président, il sera dissolu.

En deux ans et demi, trois scrutins parlementaires ont eu lieu dont deux anticipés, toujours à cause d’une majorité impossible à obtenir au Parlement pour désigner un Président.