novetats a courrierdesbalkans (XI-08)

27-XI-08: 

Kosovo : le Conseil de Sécurité donne son feu vert à la mission EULEX
Le Conseil de Sécurité a voté à l'unanimité mercredi soir en faveur du plan de « reconfiguration » des missions internationales au Kosovo proposé par le Secrétaire général Ban Ki-Moon, ce qui ouvre la voie au déploiement de la mission Eulex. Belgrade affiche sa satisfaction, car la mission sera « neutre » quant au statut du Kosovo et respectera la résolution 1244. Pristina continue de rejeter ce plan.

Le Kosovo contre le plan des Nations unies : « yes, we can » ?
Alors que le Conseil de sécurité examine ce mercredi le plan permettant le déploiement de la mission Eulex, l'analyste Besnik Pula est sans illusions : malgré leurs rodomontades, les dirigeants de Pristina finiront par accepter ce que leur dicteront les Occidentaux. La mobilisation populaire contre ce plan pourrait néanmoins remettre en cause le fonctionnement stérile, clientéliste et corrompu de la classe politique au Kosovo. L'heure de véritables changements va-t-elle enfin venir ? L'espoir, en tout cas, n'est pas interdit...

Investissements au Kosovo : le milliardaire serbe Miroslav Mišković en pole position
Le multimillionnaire serbe Miroslav Mišković, après avoir conquis les marchés serbes, macédoniens ou albanais, envisage d'investir massivement au Kosovo. Par le biais de sa compagnie Delta Group, acteur majeur de la grande distribution dans les Balkans, le richissime homme d'affaires aurait l'intention de racheter un centre commercial au nord de Mitrovica. Mišković compterait sur l'influence dont dispose l'un de ses partenaires d'affaires, le sulfureux homme d'affaires Damir Fazlić, pour mieux s'implanter sur le marché kosovar.

Le Kosovo et l'Albanie sont en crise : à chacun de trouver ses propres solutions !
Au moment même où des députés sont en grève de la faim à Tirana, le Kosovo refuse toujours le déploiement de la mission Eulex selon les conditions négociées entre Bruxelles et Belgrade. Les deux pays sont donc en crise. Pour Mero Baze, du journal Tema, deux enseignements peuvent être tirés de cette « coïncidence » : les deux crises sont distinctes et sont gérées sans « contamination » réciproque... mais la diplomatie de Tirana devrait davantage soutenir les positions de Pristina !  

19-XI-08: 

° Kosovo : Albin Kurti et Vetëvendosja mobilisent contre le plan des Nations unies
Le Kosovo a rejeté le plan des Nations unies négocié avec Belgrade pour permettre le déploiement de la mission européenne Eulex. Albin Kurti appelle à l'unité nationale contre ce projet qui remettrait en cause la souveraineté et l'intégrité territoriale du Kosovo. Le mouvement Vetëvendosja appelle à une manifestation ce mercredi à midi. Le discours d'Albin Kurti, toujours radical contre les « internationaux », trouve désormais un nouvel écho.

° Kosovo : manifestation à Pristina contre le plan des Nations Unies
Des milliers de personnes venues de tout le Kosovo ont rallié Pristina pour manifester contre le plan en six points des Nations unies prévoyant le déploiement de la mission juridique et de police de l'Union européenne au Kosovo (Eulex).

° EULEX : les dirigeants du Kosovo dévoilent leur contre-proposition
Le Kosovo a dévoilé mardi sa contre-proposition au plan en six points des Nations unies pour le déploiement de la mission Eulex : un plan en quatre points, qui prévoit le remplacement de la Minuk par la nouvelle mission européenne. Les dirigeants albanais insistent sur le plan Ahtisaari, rejeté par Belgrade. C'est donc l'impasse, alors qu'une manifestation du mouvement « Vetëvendosje » (« Autodétermination ») est prévue mercredi à Pristina.

17-XI-08:  

° Déploiement de la mission EULEX : Belgrade dit oui, Pristina dit non, Bruxelles se fâche
Le rejet par le gouvernement de Pristina de l'accord conclu entre l'UE, l'ONU et la Serbie, qui prévoit le déploiement de la mission EULEX sur tout le territoire du Kosovo, exaspère les fonctionnaires européens qui font la navette entre Belgrade et Pristina depuis des semaines. Soumis à une forte pression de son opposition, le Premier ministre Hashim Thaçi refuse les compromis concédés à Belgrade, qui selon lui « violent la souveraineté du Kosovo, son intégrité territoriale et sa Constitution ».

Explosion au Bureau du Représentant spécial de l'UE (ICO) au Kosovo
Une explosion a soufflé les vitres du bâtiment du Bureau du Représentant spécial de l'Union européenne au Kosovo (ICO), vendredi 14 novembre au soir. Les dirigeants du Kosovo ont condamné ces attaques. Aucun blessé n'est à déplorer.

- La Serbie stoppe enfin le trafic de carburant à destination du Kosovo

- Intégration européenne des Balkans : Bruxelles distribue les blâmes et les bons points de l'année 

13-XI-08:

« Reconfiguration » des missions internationales au Kosovo : l'impasse
La mission européenne Eulex est dans l'impasse : son déploiement nécessite l'accord de Belgrade et de Pristina. Or, les positions contradictoires des deux camps rendent tout compromis impossible. L'éditoral de Blerim Shala, dans Zëri.

« Reconfiguration » des missions internationales : le Kosovo rejette la proposition des Nations unies
Les principaux dirigeants du Kosovo ont annoncé qu'ils rejetaient le plan qui devait « reconfigurer » l'action de la future mission des Nations unies au Kosovo et ouvrir la voie au déploiement de la mission européenne Eulex. La session du Conseil de sécurité des Nations Unies prévue mardi est reportée.

EULEX : cafouillages inter-européens autour du déploiement de la future mission au Kosovo
Un haut fonctionnaire de la Commission européenne, Pierre Mirel, a affirmé vendredi que Bruxelles acceptait les conditions de Belgrade : Eulex devra avoir l'approbation du Conseil de sécurité des Nations Unies, sera « neutre » quant au statut du Kosovo et n'appliquera pas le plan Ahtisaari. Des propos immédiatement démentis par l'Émissaire de l'UE au Kosovo, Pieter Feith... Les chefs de la diplomatie européenne se réunissent aujourd'hui à Bruxelles. EULEX devrait être opérationelle en décembre.
La Serbie stoppe enfin le trafic de carburant à destination du Kosovo
Depuis la proclamation d'indépendance du Kosovo et la destruction des postes-frontières de Banjska et de Jarinje, il n'y avait plus de contrôles douaniers entre la Serbie et le Kosovo. Une aubaine pour les trafiquants de carburant, mais une perte fiscale énorme pour le Kosovo... et la Serbie elle-même. Les produits pétroliers détaxés en Serbie transitaient par le Kosovo pour revenir sur le marché serbe. Finalement, c'est ce qui a poussé Belgrade à réagir, et à stopper ce trafic.

Immobilier au Kosovo : le mètre carré vaut toujours de l'or 

6-XI-08:

° Barack Obama : « je soutiens l'indépendance du Kosovo »

° Kosovo : 800 dossiers de crimes de guerre attendent la nouvelle mission européenne
En neuf années d'administration au Kosovo, la MINUK a récolté quelque 800 dossiers de crimes de guerre commis contre toutes les communautés du Kosovo. Près de 30% de ces dossiers ont déjà été répertoriés par la future mission européenne. Cependant, Eulex ne fera pas de miracles, même quand elle aura repris de la Minuk le contrôle du secteur juridique. Certains dossiers restent politiquement explosifs, comme celui du massacre des Serbes de Staro Gracko, à l'été 1999.

° Immobilier au Kosovo : le mètre carré vaut toujours de l'or
Pristina reste l'une des villes les plus chères des Balkans, et les prix de l'immobilier au Kosovo ne connaissent pas de baisse, contrairement à ce qui se passe partout ailleurs, en Europe et aux États-Unis. Selon les promoteurs, les prix résistent surtout à cause du coût élevé des terrains. Les prix sont nettement plus élevés à Pristina que dans les capitales voisines, à Tirana ou à Skopje.

° Kosovo : une maison qui relance les tensions à Mitrovica
Après les incidents qui ont éclaté la semaine dernière à Mitrovica, la police des Nations Unies bloque le chantier de reconstruction d'une maison albanaise dans le village mixte de Suvi Do/Suhodoll, afin « d'éviter toute provocation ». Le député Gani Geci accuse la Minuk « d'interdire aux Albanais de rentrer chez eux ».

Kosovo : le déploiement de la mission Eulex dépend de la bonne volonté de Belgrade
« Reconfiguration » des missions internationales : un pas vers la partition du Kosovo ?
Kosovo : universités privées, la grande arnaque

Retrouvez le Courrier du Kosovo