incidents a la frontera Maceḍnia-Kosovo

Dnevnik, balkans.courriers.info
Un policier macédonien abattu près de la frontière kosovare
Traduit par Thomas Claus
Publié dans la presse : 24 octobre 2007
Mise en ligne : jeudi 25 octobre 2007
Une patrouille de police a été attaquée à proximité de la frontière kosovare, dans les environs de Tanuševci, ce mercredi 24 octobre. Bilan : un mort et deux blessés. Pour les autorités macédoniennes, les agresseurs pourraient être venus du Kosovo. La zone de Tanuševci est sous tension depuis plusieurs mois.

Par R.D.

Un membre de la police des frontières macédonienne a été tué et deux autres blessés ce mercredi 24 octobre vers treize heures, lorsque des individus armés ont attaqué leur jeep alors qu’ils se rendaient au poste frontière de Kodra Fura, près de Tanuševci.

Igor Draganov (24 ans) a succombé à ses blessures. Trajce Ristov (33 ans) est actuellement entre la vie et la mort. Le troisième policier, Xhemaletin Sinani (23 ans) est blessé aux jambes et aux bras, mais sa vie n’est plus en danger.

(Image JPEG)
Le poste frontière de Kodra Fura,
entre la Macédoine et le Kosovo
(Reuters).

 

On ignore pour l’instant d’où vient le groupe armé qui a tiré sur les policiers. Veton Elshani, porte-parole de la police kosovare, affirme avoir eu confirmation de l’incident mais dit ignorer si le groupe provient du Kosovo.

Côté macédonien, le ministère de l’Intérieur explique que les policiers effectuaient un contrôle de routine dans la zone frontalière, entre Kodra Fura, Brest et Malino Malo, avant de tomber dans une embuscade classique au lieu-dit Drum. « On ignore l’identité des agresseurs. Il s’agit d’un incident isolé. Le ministère de l’Intérieur veille sur la situation en permanence dans cette zone. On ignore le motif de l’attaque. Nous envisageons que les assaillants soient venus du Kosovo, mais nous ne pouvons pas le confirmer pour l’instant », affirme Ivo Kotevski, porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Pour une raison inconnue, le groupe armé a tiré avec des armes automatiques sur les policiers à proximité de Tanuševci. Le véhicule des policiers s’est retourné et est sorti de la route. Leurs collègues du poste frontière ont appelé une ambulance et un hélicoptère.

Les policiers blessés ont été transportés à Skopje. Le personnel médical a confirmé que l’un d’entre eux a succombé à ses blessures durant le trajet. [...]

Après l’incident, des hélicoptères de la police ont inspecté les alentours de Tanuševci. Un grand nombre de policiers et de membres des forces spéciales ont été déployés dans les villages de la zone.

Une région tendue

Xhezair Shaqiri, ex-député, connu sous le nom de « Commandant Hoxha » lorsqu’il luttait au sein de l’UÇK, a nié mercredi toute implication dans l’incident. En août, il avait menacé de rattacher au Kosovo le village macédonien de Tanuševci [1]

« Je garantis que ni moi ni personne d’autre n’avons rien entendu à Tanuševci. Allez librement demander aux villageois s’ils ont entendu quelque chose. Nous n’avons rien entendu et nous ignorons ce qui se passe », a déclaré Xhezair Shaqiri.

Selon lui, un affrontement armé s’est produit avec la police à Tanuševci au mois d’août. Il affirme que la police avait alors tenté d’investir le village. Des villageois avaient ouvert le feu, obligeant la police à se retirer.

À l’époque, Xhezair Shaqiri avait déclaré que le village était sous l’autorité de ses propres habitants. Ce à quoi la ministre de l’Intérieur Gordana Jankulovska avait répondu que la police contrôlait toute la Macédoine.

Une autre opération de police s’était déroulée à Tanuševci en mai 2007. Une importante quantité d’armes y avait été découverte.

[1] Lire à ce propos Bruits de bottes et rumeurs de partition : le Kosovo inquiète de plus en plus la Macédoine.