la Vallée de Preševo attire de plus en plus de ressortissants du Kosovo

B92/courrierdesbalkans

Migrations: la Vallée de Preševo attire de plus en plus de ressortissants du Kosovo

Traduit par Jasna Andjelić
Publié dans la presse : 9 avril 2011
Mise en ligne : mardi 12 avril 2011
Le passeport serbe est un précieux sésame permettant de voyager sans visa dans l’espace Schengen. Pour l’obtenir, certains Albanais du Kosovo cherchent à se faire enregistrer comme résidents dans la commune de Preševo/Preshevë - majoritairement albanaise, mais du côté serbe de la frontière. Certains seraient originaires de la ville, d’autres se contentent de transiter par la région pour essayer de gagner l’Occident.
Le chef de la police de Preševo/ Preshevë, Avdi Bajrami, affirme aux journalistes que ces demandes font l’objet de vérifications détaillées. « Pour ce qui est de ces demandes, nous sommes très rigoureux et effectuons des vérifications minutieuses, notamment pour les personnes qui n’ont pas vécu à Preševo jusqu’à présent », explique-t-il. Selon lui, certaines personnes qui ont autrefois vécu à Preševo et qui se sont ensuite réfugiées au Kosovo souhaiteraient maintenant revenir dans leur ville. 



Retrouvez nos dossiers :


Ces personnes souhaitent également profiter de la libéralisation du régime des visas dont bénéficient la Serbie, et pouvoir voyager dans les pays de l’UE. Par ailleurs, certaines personnes souhaitent aussi devenir résidents de Preševo dans le cadre de regroupements familiaux, ce qui donne également lieu à des vérifications. 



Le chef du Département de la police frontalière, Boban Đorđević, estime qu’une vingtaine d’immigrants illégaux ont demandé l’asile en Serbie et qu’ils leur a été conseillé de contacter le centre pour les demandeurs d’asile, conformément à la loi, ce qu’ils n’ont pas encore fait. « 
Ce n’était apparemment qu’un prétexte pour entrer en Serbie et continuer leur périple. Leur objectif était de partir dans les pays de l’Europe occidentale », explique Boban Đorđević. 

Il confirme l’existence de cas de trafic des êtres humains, qui font l’objet de plaintes pénales.

  •  La Vallée de Preševo, toujours ballotée entre Serbie et Kosovo

  •  Visas : les portes de l’Europe s’ouvrent pour les ressortissants des Balkans