novetats a courrierdesbalkans (III-09)

19-III-09:

° Commerce : la Serbie et la Republika Srpska bloquent les produits en provenance du Kosovo
La Serbie et la Republika Srpska empêchent l’entrée sur leur territoire des produits fabriqués au Kosovo. S’il s’agit d’une entorse manifeste à la concurrence libre et non faussée, le gouvernement de Pristina a choisi de ne pas réagir, de peur de s’attirer les foudres de la communauté internationale. Face à une décision qu’elle juge inique, la population boycotte les marchandises serbes.

Kosovo : des villages serbes encore privés d’électricité
Du fait de nombreux impayés, KEK, le distributeur d’électricité kosovar, a coupé le courant dans une vingtaine de villages serbes ou mixtes depuis dix jours. Une médiation a été proposée : remettre le courant contre un paiement de 30% des dettes. La minorité serbe dénonce l’attitude de KEK, affirmant que les habitants ont financé des équipements que l’entreprise n’a toujours pas installés. En attendant, avec le froid, la situation sanitaire devient critique.

16-III-09:

Le Kosovo a-t-il payé pour être reconnu par les Maldives ?
Le 19 février, les Maldives reconnaissaient le Kosovo. Depuis début mars, une rumeur enfle. L’homme d’affaires kosovar Behxhet Pacolli aurait versé deux millions de dollars pour faciliter cette reconnaissance, une accusation catégoriquement démentie par Pristina, qui parle d’une mensonge colporté par les médias serbes pour discréditer le Kosovo...

Les féministes du Kosovo veulent redonner du sens au 8 mars
Les féministes du Kosovo voudraient que la journée des femmes ne se résume plus à offrir des fleurs, des chocolats ou des crèmes de beauté aux femmes... Elles dénoncent cette « récupération » marchande d’une journée de lutte. Cette année, un colloque était organisée au Parlement du Kosovo. Malgré leur participation annoncée, ni le ministre de l’Éducation Enver Hoxhaj, ni le Premier ministre Hashim Thaçi ne s’y sont présentés.

Économie : le Kosovo frappé de plein fouet par la crise mondiale
Trafic d’organes en Albanie : le Procureur spécial serbe verse des photos au dossier
Le dinar serbe défie toujours la souveraineté monétaire et fiscale du Kosovo 

9-III-09:

Espace Schengen : l’Europe veut s’ouvrir aux Serbes, mais pas aux Kosovars
La Serbie a de bonnes chances de figurer dès l’automne sur la « liste blanche » de Schengen, ce qui permettra enfin aux citoyens serbes de voyager sans visa en Europe... Un obstacle est toutefois pointé par tous les pays européens : il faut que Belgrade cesse de délivrer des passeports biométriques aux Albanais du Kosovo. Ces derniers, souvent très désireux d’émigrer, demandent en effet massivement des documents serbes. Aucun allègement du régime des visas n’est en revanche prévu pour le Kosovo.

Kosovo : très violents incidents entre les Serbes de Šilovo et la police
De très violents incidents ont éclaté dimanche dans le village serbe de Šilovo, près de Gnjilane/Gjilan, privé de courant électrique depuis une semaine. Six manifestants et huit policiers ont été blessés. De nouvelles manifestations sont prévues aujourd’hui. Les protestions pourraient s’étendre à d’autres villages serbes également privés de courant.

Économie : le Kosovo frappé de plein fouet par la crise mondiale
Malgré les déclarations rassurantes du gouvernement, le Kosovo est désormais frappé de plein fouet par la crise mondiale, alors que le pays est déjà le plus pauvre d’Europe. Les mines de Ferronikeli et de Trepča ont stoppé ou réduit leur production en raison de la baisse du cours des matières premières. Quant au Fonds d’épargne et de pension du Kosovo, il aurait perdu plus de 100 millions d’euros en 2008.

Kosovo : l’Otan dément toute réduction des effectifs de la Kfor
Malgré les déclarations du commandant du contingent italien, le général Giuseppe Gay, qui affirme que la Kfor allait réduire ses effectifs, les forces de l’Otan devrait rester au Kosovo. C’est du moins que souligne James Appathurai, le porte-parole de l’Alliance atlantique.

Le dinar serbe défie toujours la souveraineté monétaire et fiscale du Kosovo
Le Kosovo veut contrôler les déplacements des fonctionnaires serbes
TPI : un verdict qui passe mal au Kosovo 

5-III-09: 

Pas de foot au Kosovo : le Dinamo de Zagreb annule un match amical avec le Trepça 89 

2-III-09:¡

TPI : quasi-unanimité en Serbie pour dénoncer un verdict « politique »
Le verdict prononcé jeudi après-midi par le TPI de La Haye fait scandale en Serbe. Même si l’ancien Président Milan Milutinović a été acquitté, cinq anciens hauts responsables serbes ont été condamnés à de lourdes peines de prison. Pour une fois quasi-unanimes, opposition et majorité dénoncent un verdict « politique ». La reconnaissance par les juges de La Haye d’une « entreprise criminelle commune », consistant à expulser la population albanaise, pourrait avoir des conséquences sur la plainte déposée par la Serbie contre le Kosovo devant la CIJ.

TPI : un verdict qui passe mal au Kosovo
L’acquittement de l’ancien Président serbe Milan Milutinović par le TPI passe mal au Kosovo, malgré la condamnation de ses cinq coaccusés à de lourdes peines de prison. Cependant, le verdict rendu jeudi après-midi par le Tribunal de La Haye n’était pas à la une de tous les journaux du Kosovo vendredi. Revue de presse.

Kosovo : le TPI acquitte Milan Milutinović et condamne ses coaccusés à de lourdes peines
Le Tribunal pénal international de La Haye (TPI) a reconnu, mardi, cinq anciens hauts responsables serbes coupables de meurtre, de torture et déportation de civils albanais du Kosovo. Ils ont été condamnés à de lourdes peines de prison. L’ancien Président serbe Milan Milutinović a par contre été acquitté. Ce verdict inattendu suscite des réactions contrastées en Serbie et au Kosovo.

Retrouvez notre dossier « TPI »

Le Kosovo veut contrôler les déplacements des fonctionnaires serbes
Désormais, lors de leurs déplacements au Kosovo, les officiels serbes ne seront plus escortés ni par la Minuk, ni par la mission européenne Eulex. Ils devront demander des autorisations officielles au gouvernement de Pristina, qui entend faire respecter les frontières territoriales du nouvel État. Dans les faits, si les politiciens serbes n’auront pas de mal à se rendre dans le nord du territoire, le voyage pourrait s’avérer beaucoup plus mouvementé une fois l’Ibar traversé.

Le dinar serbe défie toujours la souveraineté monétaire et fiscale du Kosovo
Dans le nord du Kosovo et toutes les enclaves serbes, le dinar est toujours l’unité monétaire de référence. La Constitution du Kosovo prévoit pourtant l’usage exclusif d’une seule monnaie, en l’occurence l’euro. L’enjeu est symbolique - la monnaie est symbole de la souveraineté serbe - mais aussi économique et fiscal. Les transactions effectuées en dinars échappent à tout contrôle de la Banque centrale du Kosovo et ne sont pas comptabilisées dans le PNB du pays.

Kosovo, nos derniers articles
Serbes du Kosovo : le choix du dialogue
Albin Kurti : « le Kosovo n’est toujours pas indépendant »
Kosovo : de nouveaux programmes scolaires pour une histoire sans haine et sans nationalisme

Retrouvez le Courrier du Kosovo